DIARY NYFW #15

Oh, hiiiii beautiful ! Ouais je suis restée trop longtemps, mon cerveau crame.

Je suis déjà rentrée les amis, tristesse bonjour, mais ce fut quatre jours hyper intenses, foufous et remplis de super rencontres. C’est un peu surréaliste, d’être déjà de retour, comme si ces quatre jours s’étaient évanouis dans le temps, je n’ai même pas l’impression d’être partie, un peu comme un rêve en fait. 
Il y a une ambiance très particulière à New-York et plus agréable à mon sens qu’à Paris, ce qui rend cette fashion week assez folle. Tu sens que la vie et la ville ne tournent qu’autour de ça, les taxis, les hôtels, les restaurants, les soirées, le monde. Puis quand ce n’est pas ta ville, comme moi, et que tu te déplaces pour assister à tout ça, t’as vraiment une sensation d’être au bon endroit au bon moment. Alors ce que je dis peux sembler extrêmement futile, car en effet le terre ne s’arrête pas de tourner pendant la fashion week, mais rappelons nous bien que nous sommes ici pour parler de cela et non de la guerre dans le monde, merci. 
Le froid lui n’a cependant épargné personne, à base de -16 en manteau ouvert et talons, very nice. Je me disais, “vas y je m’en fou je porte mes sneakers”, puis une autre petite voix me disait “c’est pas tous les jours la fashion week à New-York, copine, mets tes talons, enjoy, c’est le moment”
Et c’est en effet tout à fait le moment, car nul par ailleurs je me balade en taxi ou uber d’un point A à un point B, je cours dans un défilé m’assoir et je remonte aussitôt dans un taxi pour aller à l’hôtel, c’est un peu la sex and the city life.

J’ai rencontré beaucoup de monde que je suivais, des copines blogueuses, d’autres avec qui j’avais travaillé mais que je n’avais jamais vues en vrai, j’ai mis des visages sur des noms connus, j’ai assisté à des défilés comme celui de Lacoste ou encore de Tommy Hilfiger, dans un stade avec tout le gratin de la mode, mannequin, star, journaliste, un truc assez ouf.
J’ai évidemment mangé comme une dinde, et j’ai kiffé mes pancakes à 17h, mes donughts à 23h, du coca à 8h du mat, un rêve, le rêve Américain quoi ahahah

Je pense dorénavant essayer d’y aller chaque saison, en travaillant avec des marques et en s’organisant à l’avance c’est très réalisable. Cependant je veux ma Lydie avec moi, car sans elle c’est la cata.
Mes photos de deux looks seulement arrivent incessamment sous peu. 
Merci à beaucoup d’entre vous de m’avoir suivi sur Insta. Aussi pensez à Snapchat @Alexcloset
Love yaaaaa
Oh, hiiiii beautiful! Yeah I stayed too long, my brain can’t think in french anymore.
I’m already back home friends, hello sadness, but it was four super intense days, crazy and filled with great events. It’s a bit surreal to be back already, as if these four days were passed out in time, a bit like a dream.
There is a very special atmosphere in New York and more enjoyable in my opinion than the one in Paris, which makes this fashion week pretty crazy. You feel that everything in the city is about this week, taxis, hotels, restaurants, nightlife and people. Then when it’s not your town, like me, and you travel, you really have a feeling of being in the right place at the right time. What I say may sound very trivial, because in fact the earth does not stop turning during fashion week, but remind us that we are here to talk about this, not the war in the world, thank you.

However the cold killed us, like -16c in open coat and heels, niiiiice. I thought, “Dont give a fuck about fashion I’ll wear my sneaks” then another little voice told me “it’s not every day you are at NYFW girlfriend, put your heels, enjoy, this is the perf time “
And it is indeed quite the moment because there is nowhere else I can stroll by taxi or uber from point A to point B, go to fashion shows and go back in taxi to the hotel, its kind of  a little “sex and the city life”
I met a lot of people I was following, bloggers girlfriends, others with whom I had worked but I had never seen in real life, I put names on faces, I went to fashion shows such as Lacoste and Tommy Hilfiger, in a stadium with the who’s who of fashion, model, star, journalists, was pretty sick actually.
Obviously I ate so much, and having pancakes at 5pm, 11pm donughts, coke at 8am, a dream, the American dream actually hahaha
I think i’ll now try to go for every fashion week, working with brands and more is so much fun. But I want my Lydie with me, because without her its impossible.
Photos of two outfits, only, arrive shortly.
Thank you to many of you for following me on Insta. Also consider Snapchat @Alexcloset
Love yaaaaa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *