Social icons

mercredi 5 novembre 2014

Le monde du travail


Au départ je me suis dit que j'allais faire un post inspiration "office", parce que comme tout le monde le sait j'adore la déco, mais aussi parce que j'ai flâné sur Pinterest et que je suis tombée amoureuse de bon nombre des décos que j'ai vues. Puis en écrivant et en photoshopant, surtout, je me suis dit qu'on pourrait aussi discuter de vos expériences professionnelles.

A commencer par la mienne, j'ai fini les cours il y a bientôt deux ans maintenant, j'ai fait des stages, tous plus ou moins concluants et enrichissants, et surtout je suis partie à Montréal. Puis j'ai commencé un blog, qui a pris beaucoup de place dans ma vie et qui se développe assez pour que je puisse aspirer à une vie de freelance.
Je vous dis tout ça car je reste choquée parfois de l'attitude de certains supérieurs, j'ai le sentiment que souvent sous prétexte qu'il y a cette hiérarchie les gens se permettent de parler à leurs employés comme des sous merdes (pas d'autres termes désolée). Le problème c'est que pour ma part j'estime que patron ou pas lorsqu'il n'y a pas de respect dans un sens je ne vois pas comment il pourrait y en avoir dans l'autre ? Souvent aussi je me dis que je suis jeune, et que peut-être je suis trop susceptible et que le monde du travail c'est comme ça, puis j'en parle à mes parents qui ont déjà fait leurs preuves, et je me rends compte que non, je ne suis pas folle.
Il y a aussi beaucoup de supérieurs qui sont des maîtres dans l'art de la manipulation, qui rentrent dans ton cerveau jusqu'à ce que tu penses que c'est TOI le problème, que c'est TOI l'incapable.
Ce genre de personne qui est totalement dans le non respect et l'intrusion dans ta vie privée, le non respect de toi finalement, que tu sois à l'hôpital, que quelqu'un décède, c'est pareil, ce genre de personne qui pense que tu dois bosser nuit et jour pour eux comme eux le font pour leur boites, et qui se disent que ta vie est tellement médiocre que t'as que ça à foutre de toute façon.

Cependant moi j'ai des principes, j'essaie quand même de me respecter et surtout de respecter mes sentiments. Quant le soir, je rentre chez moi et que je me sens minable, que j'ai peur de recevoir un sms dans la soirée ou que je me lève stressée, je dis stop. Ok, il faut travailler, Ok il faut subir, mais non désolée les gars, je ne peux pas vivre comme ça. Je déteste que les gens pensent que sans eux t'es rien. Malheureusement, ou heureusement, l'argent ne fait pas le bonheur, et comme dit dans ma première photo: Le meilleur moyen de faire du bon boulot, c'est d'aimer ce que tu fais.
A partir du moment où tu travailles pour des gens qui ne te respectent pas, ou l'ambiance est tendue, je ne penses pas que tu puisses être au meilleur de toi-même.

C'est ça la vie, se faire des expériences, apprendre, et moi ce que j'ai appris c'est que je suis incapable de me laisser balloter et manipuler, c'est au-dessus de mes forces, de mes principes et de mes sentiments.

Est-ce que vous pensez pareil que moi ? ou je suis une vieille conne sensible ? Ouais mais c'est aussi vrai, je suis sensible et comme dit plus haut c'est ce qui fait que je ne suis pas capable d'endurer ce genre de comportements.
Racontez moi vos expériences, et mazel tov à celles qui n'ont jamais eu affaire, ni à cela, ni au chômage etc

Aller je me casse, je me suis vidée ahaha ça va beaucoup mieux.
Bisous

6 commentaires

  1. je pense qu'il n'y a pas à "subir" , que ce soit au travail , ou ailleurs! si cela arrive alors il faut prendre son mal en patience (parce qu'il faut bien manger hein=) et changer de travail, car on ne change pas les gens, et stresser ne sert a rien, si t'as un patron con ben il restera con. lol
    tu te fais encore plus de mal en t'enervant, ca ne changera rien à la situation, mieux vaut se dire que c'est temporaire et se raprocher de collegues qui vivent la meme chose, ca remonte le moral:)


    www.letiziabarcelona.com

    RépondreSupprimer
  2. Je finis l'article par un rire sonore à la lecture de "j'me casse jsuis vidée"
    Avec une barbe à papa ce serait plus sympa mais peut importe continuons à débattre, le sujet est très intéressant.

    Pour en parler il faut parler de soi je vais un peu te raconter ma vie histoire d'éclairer mon propos. (ps attention je te fais un pavé !)

    J'ai fini mes études il y a deux ans moi aussi et depuis je travaille dans ma branche (en bibliothèque) en sachant que j'ai toujours travailler à coté de mes études et que l'année prochaine ça fera 10 ans que je boss (p'tain le coup de vieux en écrivant ça!)

    Comme tu imagines, j'ai eu de très nombreux jobs étudiants ça va de Mc do, à carrefour, à des inventaires, à vendeuse de thé et j'en passe.
    J'ai eu au cours de ces 9 ans des chefs que j'appelle des petits chefs, des espèces de petits connards qui te font te sentir comme une sous merde comme tu dis, qui font en sorte de te rabaisser car au fond ils se sentent souvent menacer par toi pour une raison ou pour une autre, parfois pour des raisons obscurs. Les gens intelligents, n'ont pas à te rabaisser pour que tu travailles correctement.
    Avec les années, et aussi car c'est mon caractère je ne me laisse pas (plus) faire, je réponds souvent, mais il est hors de question pour moi que je me laisse emmerder lorsque c'est injustifié.

    Mon directeur actuel est un homme exceptionnel avec qui ont peu communiquer. Je suis mal payée mais je fais un boulot que j'adore, je me défonce à mon boulot, mais derrière j'ai quelqu'un de compréhensif qui quand je lui dit j'ai besoin de partir une heure plus tôt pour mon blog mode il le comprend. J'ai vraiment de la chance et je savoure car je sais que c'est très rare de travailler avec des gens comme ça. Notre relation de boulot est basé sur la communication, je lui dis tout même que je suis pas du matin et en retard souvent, mais il sais aussi que mon boulot et toujours fait et dans les temps, il me laisse donner mon avis, faire mon travail car gérer la bibliothèque c'est MON travail et pas le sien.


    RépondreSupprimer
  3. {SUITE} Pour te donner le contre exemple des petits chefs que j'ai eu : j'ai obéit à une consigne que l'on m'a donné et quand je suis revenu de la mission on m'a hurlé dessus et jeté comme un poisson pourri car j'étais en retard sur une autre mission, alors que je n'avais fait qu'obeir à la première consigne. J'ai essayé de m'expliquer et d’argumenter mais rien à faire la première fois je suis sortie du bureau et j'ai pleuré (vieille conne sensible tu disais ?). la deuxième fois je me suis pas émontée c'était encore injuste j'ai argumenter mais pas moyen d'en placer une, j'ai alors lever les yeux aux ciel, ronger mes ongles, regarder mes chaussures etc j'ai attendu qu'elle ai fini de crier j'ai dit "merci, je peux sortir ?"
    Mon comportement n'a pas été apprécié, tu imagines bien, mais si on essaye de me prendre pour une gamine et qu'on m'engueule comme une gamine, OK je fais la gamine.
    Je savais très bien, que je n'étais pas en tort.... J'ai eu le droit au petit nom de frondeuse ce qui veut dire que je suis une insolente, moi je trouve ça bien car au moins elle avait compris que je ne me laissais pas marcher dessus. Je travaille depuis suffisamment longtemps pour ne plus me laisser faire et même si à 27 ans on a encore l'air jeune dans le monde du travail moi je sais que je suis fiable et je demande donc du respect. si tu ne me donnes pas de respect pas de problème : mais j'ai la mémoire très longue et je suis rancunière !

    Le monde du travail c'est ça, parfois tu dois courber le dos, baisser la tête et te la fermer, mais jamais au grand jamais il ne faut se laisser traiter de manière irrespectueuse. Si tu es sûre de toi, sûre de ton taff, il est hors de question de se faire pourrir juste parce que ces "chefs" sont des petits cons ! Je ne sais pas si c'était un témoignage de ton boulot actuel mais Alex ne te laisse pas faire, ne te laisse pas emmerder, il faut faire un boulot qu'on aime mais être traité aussi avec respect.

    A vite pour débattre encore, de tout, de rien, de la vie, de la mode, autour de sucreries, un verre à la main, à un event ou non.

    xx
    Claire.

    RépondreSupprimer
  4. Belles photos ! Rien à voir mais quel âge as-tu ?

    RépondreSupprimer
  5. ouai bah t'inquiete j'ai le meme probleme que toi. Et j'ai l'impression que dans le monde de la mode tout ça est décuplé. Moi ma 1ere expérience pour une marque de fringues connue, c etait avec un boss tres difficile à gerer qui passait ses nerfs sur ses employés. Combien de disputes j'ai eu avec lui !!! Et de nuits blanches surtout !!! De boules au ventre si fortes que parfois je me demandais meme si j'allais pas développer un cancer. Quand je suis partie de cette boite je me suis sentie comme une merde abandonnée sur le trottoir ( désolée pour la métaphore): il m avait tellement fait comprendre que je n etais rien sans lui que du coup j'ai fini par le croire. Puis j'ai trouvé un autre taf chanmé ou mon boss était gentil. Mais il ne venait pas de la mode. Et là, encore nouveau taf je me retrouve encore avec quelqu'un ( une nana cette fois ) qui pense vraiment avoir inventé l'eau chaude et ne sait pas controler ses propos. Du coup j'ai réalisé que finalement je prefere bosser comme une chienne pour ma gueule à moi et que si je m'auto insulte pcq j'ai pas bien fait mon travail eh bien ça sera mérité ! :)

    RépondreSupprimer
  6. Super inspirations!

    X
    www.Lauralexo.com

    RépondreSupprimer